Aux premiers jours vient la rumeur…

la rumeur

Les rumeurs obéissent à une logique et à des règles : le message initial est simplifié, les personnes retiennent préférentiellement certains détails ou même ajoutent des explications au récit afin d’en renforcer la cohérence ou l’impact, les personnes s’approprient le message en fonction de leurs valeurs, croyances ou émotions.Ce phénomène de sélection est à l’origine de la déformation de la rumeur.

Je me souviens très bien, dans une des entreprises où j’ai travaillé en tant que Directeur de l’Environnement de travail, du premier matin à la cafeteria après l’annonce par la direction générale de la décision de déménager.

Chacun y allait de son commentaire :

 « On part dans le sud de Paris, c’est sûr »

« Ils font ça pour qu’on ne suive pas »

«  Il parait qu’on sera tous en open-space »

« Paul, qui est bien informé, m’a dit que ce serait beaucoup plus petit »

« On m’a dit que là où on allait, il n’y avait aucun commerce »

« Et puis c’est super loin du métro. J’ai entendu qu’il faudra marcher 20 minutes du métro jusqu’à l’immeuble »

 Trois jours plus tard, une partie des salariés était convaincu que nous allions déménager dans une zone d’activité à côté de Roissy alors que nous étions près de Levallois, que nous serions tous sur un même niveau dans un open-space géant, qu’il faudrait venir avec son repas et qu’il faudrait marcher une demi-heure entre le RER et le bureau avec le risque de se faire agresser dès la nuit tombée !

Et moi je savais…je savais que nous allions déménager juste à côté car c’est moi qui avait visité les différents locaux proposés à la location et qui avait monté le projet avec la DRH et le Directeur Général.

Mais le risque de délit d’entrave m’empêchait d’en parler.

La majorité des rumeurs en entreprise sont produites spontanément et ne sont pas le fruit d’un complot mais d’un mensonge ou de « paroles en l’air » dont un groupe se saisit, pour diverses raisons, et l’amplifient ainsi.

Parfois le besoin de « partir en croisade » conduit certaines personnes à s’emparer de rumeurs et à les propager afin de se donner une importance, un rôle social dont elles se sentiraient habituellement dépourvues dans l’entreprise.

Le risque, lors de ce moment précis de l’annonce du déménagement, est que cette rumeur devienne insupportable à certains salariés déjà très stressés pour des raisons multiples, professionnelles ou personnelles.

Ces salariés ne vont pas oser en parler mais ce stress supplémentaire peut les faire basculer vers la maladie et la dépression. D’autres remettront leur curriculum vitae en ligne ou se rappelleront au bon souvenir des chasseurs de tête qu’ils connaissent.

Quand la rumeur est installée, le mal est fait et les communications officielles de l’entreprise n’ont pas toujours suffisamment d’impact pour rassurer les salariés. Elles arrivent même à déclencher la suspicion de certains, renforçant ainsi le bien fondé des rumeurs.

Seule une personne extérieure peut alors permettre aux salariés particulièrement stressés de dépasser leurs croyances et leurs peurs.

C’est tout le travail du coaching !

Comments are Closed

© 2017: renaitre.net coaching formation recrutement, All Rights Reserved